Faire construire sa maison: Attention à l’hypothèque légale!

Faire construire sa maison: Attention à l’hypothèque légale!

Faire construire sa maison: Attention à l'hypothèque légale!

Saviez-vous qu’il est possible qu’un sous-traitant ayant participé à la construction de votre maison dépose une hypothèque légale sur votre maison, si l’entrepreneur général ne l’a pas payé! Et ce, même si vous avez bien payé l’entrepreneur!! Imaginez le cauchemar si jamais l’entrepreneur faisait faillite au beau milieu de la construction de votre maison. Devoir repayer tous les sous-traitants ou voir votre maison saisie!!! Voici des trucs pour éviter que ça se produise et quoi faire pour se défaire d’une hypothèque légale.

Qu’est-ce que l’hypothèque légale?

Premièrement, voici une brève description de l’hypothèque légale. Il s’agit d’une hypothèque qui peut survenir sur vos biens ou vos immeubles en cas de défaut de paiement. Il y a 4 groupes d’entités qui peuvent déposer des hypothèques légales sur vos biens, SANS JUGEMENT DE LA COUR. Parmi ceux-ci figurent évidemment, le gouvernement du Québec, quelques autres entités gouvernementales Hydro-Québec et la CSST par exemple (mais seulement pour les immeubles commerciaux), les syndics de condo et les gens ayant participé à la construction ou la rénovation de votre immeuble. Ce dernier groupe inclut autant le constructeur général que vous engagerez que les sous-traitants engagés et payés par ce dernier. Il auront 30 jours après la fin des travaux pour déposer l’hypothèque légale, après ce délai, ils ne pourront plus.
En passant, si vous l’aviez manqué tantôt, les gens ayant participé à la construction ou rénovation de votre immeuble peuvent déposer une hypothèque légale sans jugement de la cour. Comme ça doit se faire dans les 30 jours suivants la fin des travaux, ça peut aller très vite!

Maintenant que vous savez ça, comment faire pour vous protéger? Voici deux trucs donnés par un ami avocat spécialisé en droit hypothécaire.
Avertissement important: je ne suis moi-même pas avocat et je n’ai aucune prétention de connaitre la loi de fond en comble.… LIRE LA SUITE

Améliorer son crédit en 7 étapes pour acheter une maison

Améliorer son crédit en 7 étapes pour acheter une maison

Améliorer son crédit

Vous aimeriez acheter votre première propriété prochainement. Cependant, vous êtes persuadé que votre crédit n’est pas très bon. Vous craignez recevoir un refus de la banque et même pire, vous avez peur que le conseiller de la banque juge votre situation financière? Cette situation m’est déjà arrivée, plus de détails ici.
Bonne nouvelle, il est possible d’augmenter votre pointage de crédit assez facilement. Voici comment faire.

Ne jamais dépasser la limite de crédit

Vous avez peut-être déjà remarqué que même si vous n’avez que 2000$ de limite de crédit, parfois vous pouvez en utiliser un peu plus. La banque ne vous appellera pas nécessairement pour vous en parler alors vous pensez que ce n’est pas grave. Et bien, vous devriez savoir que ce type de situation entache votre dossier de crédit. Il est donc très important de ne jamais dépasser sa limite de crédit. Si vous avez besoin de plus de crédit disponible, faites en la demande.

Ne jamais être en retard dans vos paiements

Être en retard dans vos paiements est un autre point néfaste pour votre dossier de crédit. Ça laisse des traces que vos futurs prêteurs pourront voir plusieurs mois plus tard. Évidemment, oublier de payer son solde un seul mois sur une longue période n’aura pas un gros effet. Cependant, passer plusieurs mois sans payer peut avoir de lourdes conséquences.

Si vous êtes plus serrés financièrement, vous pouvez toujours payer seulement le paiement minimum. Il ne représente habituellement qu’un très faible pourcentage de votre solde. Si vous n’êtes pas en mesure de faire ce paiement, il serait une bonne idée d’appeler votre émetteur de carte de crédit pour prendre un arrangement avec eux.

Diversité des sources de crédit

Un autre élément qui compte pour la côte, c’est la diversité des sources de crédit.… LIRE LA SUITE

Achat d’une première maison: 9 choses que vous devez absolument savoir

Achat d’une première maison: 9 choses que vous devez absolument savoir

Achat Première Maison

Guide d’achat d’une première maison

Imaginez devoir payer votre prochaine maison 10 000$ trop cher parce que vous aviez mal rempli votre offre d’achat. Pire encore, imaginez être pris par surprise avec une maison dont tout le sous-sol doit être refait, sans aucun recours légal. Le genre de rénovation qui peut facilement grimper à 15,000$ et bien plus. Ce type de situation peut arriver si vous êtes mal informé. Dans ce guide se trouvent les 9 points que vous devez absolument savoir avant d’acheter votre première maison afin que la transaction se déroule comme sur des roulettes!

Si vous êtes nouvel arrivant, je vous invite à également consulter cet article.

Estimer sa capacité de paiement pour l’achat d’une maison

Notez bien le titre de ce paragraphe, il est bien question de sa capacité de paiement, non pas de sa capacité d’emprunt. Ce sont deux choses bien différentes. La capacité de paiement se base sur votre budget. La capacité d’emprunt se base sur ce que la banque peut vous prêter. Vous pourriez être tenté de penser que si la banque veut vous prêter 400 000$, c’est que vous aurez les moyens de faire les paiements mensuels. Détrompez-vous, certaines banques sont très généreuses dans leurs prêts. Ce quelles tiennent en compte dans leur calcul, c’est avant tout leur profit. Pour vous assurer d’être en mesure d’effectuer vos paiements sans problème, je vous invite à consulter cet article qui vous aidera à faire votre budget rapidement.

Le prêt hypothécaire

Obtenir son premier prêt hypothécaire peut s’avérer difficile. Je disais tantôt que certaines banques étaient généreuses dans leurs prêts hypothécaires.… LIRE LA SUITE

Faire votre budget pour l’achat d’une maison

Faire votre budget pour l’achat d’une maison

Budget Achat Maison

Les saisies pour défauts de paiements sont malheureusement et étonnamment plutôt fréquentes au Québec. Imaginer voir un huissier débarquer chez vous avec un avis d’exécution à la main. Ce serait un véritable cauchemar pour beaucoup de famille. C’est pourquoi, avant d’acheter une maison, il est très important de faire son budget. Il vaut mieux être certain d’avoir la capacité d’effectuer les paiements chaque mois afin d’éviter ce genre de situation.

Différentier capacité de paiement et capacité d’emprunt

Lorsque vous consulterez la banque afin d’obtenir un prêt hypothécaire, celle-ci vous donnera une pré approbation pour un montant X. Ce montant est votre capacité d’emprunt, c’est-à-dire, le montant que la banque  est prête à vous consentir pour l’achat de votre maison. Votre capacité de paiement c’est le montant que vous serez en mesure de payer tous les mois en fonction de votre salaire et de vos dépenses. Pour trouver ce montant, vous devrez faire un budget.

Budget familial

Vous devrez en tout premier lieu, faire votre budget familial. Il y a plusieurs façons de faire son budget. La première façon, un peu plus longue et plate, c’est de tout calculer. Si vous préférez opter pour ma solution plus rapide, cliquez ici.

Pour calculer votre budget, faites-vous une feuille Excel avec toutes vos dépenses mensuelles. N’oubliez pas d’intégrer les dépenses que vous faites moins souvent. Voici une liste des éléments à ne pas oublier:

  • épicerie
  • cellulaire
  • internet + télévision
  • paiement de voiture + assurances + gaz + entretien (changement d’huile, inspection, changement de pneus, immatriculations, permis)
  • vêtements
  • dépenses liées aux enfants (école, allocations, cadeaux…)
  • dettes à rembourser (dettes d’études, carte de crédit, prêt…)
  • dépenses liées au sport (abonnement de gym, équipement, passe de saison…)
  • voyages
  • loisir (cinéma, bière, restaurants…)
  • animaux

Ce que j’aime bien faire lorsque je calcule mon budget, c’est de ramener tout sur une base mensuelle.… LIRE LA SUITE

Taxe de Bienvenue: Astuces légales pour ne pas la payer

Taxe de Bienvenue: Astuces légales pour ne pas la payer

Taxe de Bienvenue

 

Lors de l’achat d’une maison, il y a énormément de frais à encourir. Notamment, les frais de notaire, les frais d’inspections, la mise de fonds, le droit de mutation (plus communément appelé taxe de bienvenue)… Bref, les nouveaux propriétaires se retrouvent avec une tonne de factures à payer dans un court laps de temps. À ce moment, toutes les façons d’économiser de l’argents sont envisageables, autant la négociation que les astuces financières. Si je vous disais qu’il y a quelques façons de ne pas payer le droit de mutation immobilière, ça vous intéresserait? J’ai mis, à la fin de l’article les astuces pour ne pas payer la taxe de bienvenue. Maintenant, voici tout ce qu’il y a à savoir sur le droit de mutation.

Calculer le droit de mutation immobilière au Québec

Le droit de mutation se calcule ainsi:
Aucune taxe sur les immeubles ou propriétés de moins de 5000$.

  • 0.5% pour les premiers 50 000$
  • 1% sur le montant entre 50 001$ et 250 000$
  • 1.5% pour tout montant excédant 250 000$

Si vous déménagez à Montréal, c’est différend, il y a un surplus sur les propriétés de plus de 500 000$ voici l’explication:

  • 1.5% sur le montant entre 250 001$ et 500 000$
  • 2% sur le montant entre 500 001$ et 1 000 000$

2,5% pour tout montant excédant 1 000 000$
Comme vous pouvez l’imaginer, la facture monte vite à Montréal!
Si vous voulez calculer rapidement votre taxe de bienvenue. J’ai mis, à la fin de l’article, un site très pratique pour faire le calcul.… LIRE LA SUITE

10 astuces de négociations qui vont vous faire sauver des milliers de dollars lors de l’achat de votre maison

10 astuces de négociations qui vont vous faire sauver des milliers de dollars lors de l’achat de votre maison

 AstucesNegociation

Lors de l’achat d’une maison, la négociation fait partie du processus. Voici une liste de 11 astuces à mettre en place lors de votre prochaine négociation immobilière.

1. Obtenir le plus d’information possible sur le vendeur et la maison

Profitez de la visite pour échanger avec le vendeur. Demandez-lui s’il a eu beaucoup de visites, si la propriété est  à vendre depuis longtemps, s’il y a des raisons particulières qui le poussent à vendre, s’il y a des travaux à effectuer, etc.

Collectez un maximum d’information. Cela vous sera utile pour la suite. À titre d’exemple, la négociation ne se déroulera pas de la même façon avec le vendeur qui a déjà reçu deux offres d’achat en 24 heures qu’avec celui qui attend une offre depuis 2 ans.

2. Soyez un acheteur flexible

Faites tout pour ne pas avoir de pression à trouver une maison avant une certaine date. Vous êtes en appartement? Demandez à votre propriétaire un bail supplémentaire de 2 ou 3 mois. Essayez d’être l’acheteur facile et flexible qui a solution à tout, plutôt que l’acheteur pressé de rentrer dans la nouvelle maison.

3. N’essayez pas de dénigrer la maison

Évidemment, il ne faut pas trop démontrer qu’on est intéressé par la maison. Sans quoi le vendeur aurait tendance à demeurer inflexible sur le prix. Cependant, il ne faut pas non plus parler de la maison comme si tout était à refaire.

Ne passez pas des commentaires comme: « la peinture est à refaire », « le balcon est croche ». Si jamais vous avez de la difficulté à ouvrir une fenêtre ou une porte, ne faites pas le commentaire, il vous a vu, cela suffit.

Vous vous mettrez le vendeur à dos. Flattez-le dans le sens du poil. Votre objectif est de vous faire aimer par le vendeur.

4. Renseignez-vous sur le prix de vente des maisons similaires dans ce même quartier

Visitez des sites tels que centris.ca et comparez-la avec des maisons similaires en superficie, en terrain et en âge.… LIRE LA SUITE